• MATENCE Olivier

La reconnaissance au travail


" Vous débarrassez vos affaires, on a besoin du bureau pour lundi", nous sommes vendredi, il est 13h45, quand le supérieur hiérarchique de Pascal 35 ans arrive dans son bureau pour lui faire cette annonce.

Au début, il pense avoir mal compris ou mal entendu, mais les faits sont là.

On va le remplacer par une autre personne, et lui va se retrouver dans un autre service, pour classement de documents. Pourquoi une telle injustice se demande t-il, il était en train de terminer un dossier très important d'hygiène et sécurité.

Aussitôt, les questionnements arrivent, est-il "incapable", ou aurait-il commis une faute?

Il travaillait dans ce service depuis plusieurs années, il avait de très bons résultats, pourquoi ne pas avoir été informé lors de la dernière assemblée générale?

Il en vient à se poser mille questions, à faire le tour de ses collègues pour avoir leurs sentiments quant à son professionnalisme.

Mais rien n'y fait, le doute et le désarroi s'installent, et Pascal commence à douter de lui, à douter de ses compétences, si bien qu'il vient travailler tous les jours avec la boule au ventre, il perd complètement confiance en lui, en ses capacités, des maux de tête s'installent, et tout s'écroule.

L'exemple de Pascal, qui est venu me consulter relève plus du harcèlement que d'un problème de compétences.

On recherche tous au travail, dans la vie familiale, dans nos relations une reconnaissance, un encouragement pour nous montrer que nous existons, et que ce que nous faisons jour après jour est important et essentiel. Combien de personnes attendent patiemment, fébrilement un encouragement ou un "bravo" de son patron, de sa hiérarchie? Pour quoi, quel intérêt si ce n'est pour flatter notre égo, et nous conforter dans notre bien-être professionnel.

Parce qu'au fond, quelle importance? Nous savons ce que nous valons et nous savons quelle détermination et qui mieux que nous même est capable de juger le soin que nous avons mis pour effectuer notre travail?

Le travail est souvent lié à la difficulté, et quand nous aimons notre travail, nous y mettons tout notre coeur, tout notre savoir et toute notre énergie, à ce titre, comme l'enfant qui vient au monde, nous avons besoins d'être reconnus, pour ce que nous sommes et ce que nous faisons.

La reconnaissance de notre travail, nous fait appartenir à un groupe, nous avons l'impression d'exister et d'être important, et de nous forger une estime de soi.

Certaines personnes ont besoin d'être flattées plusieurs fois pour un même travail, quand d'autres, se contenterons d'une seule attention, car nous avons tous des besoins différents.

Après plusieurs mois, semaines passées au classement des archives, Pascal a démissionné et a retrouvé un emploi dans lequel il met tout son coeur, ses compétences et le plus important, une reconnaissance de ses supérieurs.

Si comme Pascal, vous rencontrez des problèmes de travail, de famille, de confiance ou autres, n'hésitez pas à venir demande des conseils, il y aura toujours une solution positive.

10 views0 comments

Recent Posts

See All

Blog Holi-Shen